Stories Hub / Non Consentement / À contre-cœur / La future mariée participe à un con / Page 2

La future mariée participe à un con

by Coulybaca 04/09/07

En arrivant à leur nouvelle demeure, Joléne avisa la crédule future ma-riée:

- "Je vais prendre quelques photos, le metteur en scène les utilisera pour définir ses prises de vue .....Vous pouvez rester dans le champ rendra les clichés plus vivants ........"

Joléne prenait des clichés qui parvenaient directement à Abe, elle glous-sa dans l'appareil :

- "Vise moi ses longues guibolles Abe! ....J'espère que tu apprécies? ....Quel galbe .....Imagine là en hauts talons! .......De plus nous pourrons choisir leur domicile comme cadre ..... D'autant plus qu'elle va se retrouver seule pendant quelques temps......"

Observant les clichés sur son portable, Abe dégrafa sa fermeture éclair et se branla vivement à la vue de cette jolie petite salope que Joléne ve-nait de dégotter.

Il devait reconnaître que Joléne savait comment l'appâter, il était toujours aussi excité lorsqu'elles parvinrent devant la porte de la maison.

Joléne ne prenait plus de clichés, elle tenait négligemment son appareil au creux de sa main filmant le sol au rythme de ses pas, Abe s'impatien-tait, il voulait voir la suite .... Et rapidement

Une fois dans la maison, Joléne réamorça la pompe, prenant plusieurs clichés qu'elle commentait question d'agrémenter les images.

- "Je vais prendre quelques clichés de la cuisine ... Du salon .....Et maintenant la pièce la plus importante .......Vous vous préparez dans votre chambre ... Non?......"

Abe se branlait comme un fou, en entendant Joléne annoncer :

- "Tout d'abord les escaliers ...... histoire d'évaluer les ombres ..."

- "Oh, la salope ......" grogna Abe yeux rivés sur l'écran de son por-table.

Il voyait l'excitante petite chienne gravir les escaliers, marche après mar-che, apparemment Joléne s'était débrouillée pour prendre des photos indiscrètes sous la jupe de la jeune et naïve future mariée, on y voyait clairement ses longues jambes émerger de sa mignonne petite culotte de dentelle blanche.

Bientôt Abe put découvrir le vaste lit conjugal principal meuble de la chambre.

Joléne intervint alors :

- "Tenez vous là .....Plus près du lit ......Encore une paire de clichés ......Les meilleurs qu'on ait pris ......C'st bien ma chérie ... Une image par-fait de la future jeune mariée ......Une photo à soumettre ......Une série de photos de la jeune mariée se préparant pour la cérémonie ...... La jeune mariée endosse sa tenue virginale ......."

Et Joléne poursuivait ajoutant des détails destinés à Abe :

- "Nous pourrons prendre une série de photos ... Assise au bord du lit .....Roulant vos bas nylons blancs sur vos cuisses ........Chaussant vos hauts talons .......Enfilant votre robe .........Puis votre voile ......"

Pour être amorcée, la pompe était bien amorcée, Abe s'imaginait déjà la future se tenant devant le vaste lit conjugal ....... L'image même de celui qu'il aurait choisi pour mettre en scène le viol de cette jolie petite salope! ....

Cherchant à allumer un peu plus Abe, Joléne poursuivit :

- "Puis-je utiliser vos toilettes? ..."

Naturellement la crédule jeune femme ne pensant pas qu'on pouvait uti-liser des toilette autrement que pour ses besoins naturels lui indiqua qu'elles étaient droit devant elle.

Une fois dans la salle de bain, Joléne porta l'écouteur à son oreille, elle gloussa intérieurement en entendant Abe haleter d'épuisement, se mar-rant elle susurra :

- "Abe ...Chéri, ça va pas? ......Au son je croyais que tu avais un crise cardiaque ....Ou bien est ce parce que tu brûles de voir la bête? ....."

- "Tu n'es qu'une foutue salope! ..." pesta Abe à l'autre bout du fil.

- "C'est d'accord, je te fais une avance si tu me ramènes cette jolie salope! ....."

Joléne lui répondit alors :

- "T'as pas bien compris, Je veux mes 30 %, c'est moi qui ait eu l'idée du concours et de l'habillage de la mariée ... Et de plus dans sa chambre conjugale! ....."

- "Bordel ....Tu n'es qu'une salope ....." répliqua Abe entendant glousser Joléne. Elle lisait en lui comme dans un livre et elle savait qu'il était bien trop tenté par la jeune salope pour laisser tomber l'affaire.

Abe trouvait que rien ne pouvait être parfait dans ce monde, il compre-nait qu'elle le manipulait, jouant avec lui a comme avec une marionnette, jusqu'ou irait-elle? .......

La carte que Joléne avait donné à Tiffany ne comportait qu'un numéro de portable dont il se débarrasserait rapidement en cas d'ennuis, donc rien à craindre de ce coté.

- "Abe regarde ton écran! ......Regarde ce que je t'ai déniché ...... " le taquinait Joléne.

D'une main elle tenait le portable et de l'autre une petite culotte blanche semblable à celle dont Abe avait aperçu le fond lorsque la jolie blonde montait l'escalier ....

La camera à peu de distance de la culotte Joléne l'asticota à nouveau :

- "T'aimerais bien t'enfouir dedans le visage Abe? ....Si c'était le cas, je te la ramènerai comme bonus chéri! ...... Mais si tu n'agrée s pas ma proposition, je la remets dans le coffre où je l'ai trouvée! .......

La voyant prête à rejeter la petite culotte dans sle panier à linge, Abe hurla :

- - "Non ....Nonnnnnn ....Ne la jette pas dans la corbeille...... Je te donnerai un bonus ......C'est d'accord ......"

Comme elle reposait la petite culotte, Abe soupira lourdement et la mau-dit alors

- "Foutue salope! ..."

Sachant qu'il aurait en main la culotte de la petite salope de future ma-riée dans moins d'une heure, Abe sentit sa bite s'ériger à l'idée de plon-ger son visage dans ses frous-frous et d'en humer les odorantes flagran-ces.

De retour au studio d'Abe, Joléne tenait la petite culotte entre ses doigts

- " Bon sang, tu halètes comme un chien devant un os! ....." l'astico-ta-t-elle.

Le bras tendu, Abe répliqua :

- "Donne la moi bordel!......"

Joléne rit et lui demanda :

- "Où est le bonus que tu m'as promis! ...."

- Elle connaisait si bien Abe, toujours prêt à promettre n'importe quoi, elle balançait lentement la petite culotte au dessus de la dé-chiqueteuse à papier, Abe écarquillait les yeux d'horreur.

-

-

Abe ouvrit prestement un tiroir et rangea la pile des factures qu'il avait vérifiée pour passer le temps, mettant à jour une bonne liasse de billet, Joléne sourit, elle tenait son bonus.

Mais Joléne n'en avait pas fini avec lui, elle enroulait la culotte autour de ses doigts tout en avisant Abe :

- "Et maintenant, montre moi le cadeau que tu destines à cette ra-vissante future mariée! ....Allez débraguette toi et montre moi ce que tu vas lui offrir! ....."

Abe se réjouissait de voir la tournure que prenait son petit jeu, il se dé-grafa et exposa sa grosse bite qu'une cohorte de victimes avait déjà ex-périmentée.

Comme Joléne jouait le rôle de la putain salace, Abe obéit lorsqu'elle lui commanda de se branler s'il voulait toujours qu'elle lui donne le petit ca-che sexe odorant.

Observant les consignes de Joléne qui lui avait interdit de toucher la pe-tite culotte, il continua à s'éplucher le poireau alors qu'elle s'approchait de plus en plus près de lui, la sexy petite culotte entre les doigts.

Se plaçant derrière sa chaise, Joléne lui mit la petite culotte devant le visage, il plissa le nez et huma les flagrances du fragile dernier rempart

Elle le lui donna alors, la roulant dans sa main il enfouit ses narines dans le sémillant frou-frou.

Le fond plaqué sur le nez, il savourait les flagrances intimes de la future mariée, Joléne se pencha à son oreille et susurra :

- "Ca sent bon la chatte? ..."

Le hochement de tête d'Abe le lui confirma sans aucun doute possible.

Alors qu'Abe grognait de plaisir Joléne murmura :

- "Je t'imagine déjà en train de baiser cette innocente future mariée ....Te la tapant sur leur lit conjugal ... Peut être même le lit de leur nuit de noce ....... Penses tu que cette jeune salope est encore pu-celle chéri? ....... Peut-être bien que tu seras le premier à te la ta-per ... Peut-être bien que lui prendras sa fleur! ....."

Joléne pouffa tout en proférant ce dernier commentaire, alors qu'elle branlait vigoureusement son patron qui éjacula, elle ne dut qu'à un saut de coté d'éviter le jet poisseux qui s'engouffrait dans les tiroirs du bu-reau.

Joléne l'asticota encore alors qu'il haletait épuisé de jouissance :

- "Abe ....Si tu lui envoies une décharge de ce genre peut-être bien que tu la feras grimper aux rideaux! ......" puis elle se saisit de son bonus qu'elle agita en signe de remerciement.

Puis elle quitta Abe qui s'essuyait le dard dans la petite culotte dérobée à Tiffany.

Ce même jour, Tiffany prit livraison de sa robe de mariée, elle se précipi-ta vers son domicile, Joléne devait la rejoindre avec le photographe après déjeuner.

En accrochant sa robe à la porte de la chambre, Tiffany se sentait un rien nerveuse, mais elle se dit qu'elle serait bien contente, le jour de son mariage de donner à Kevin le produit de sa prestation.

Depuis que Joléne l'avait contactée la veille pour confirmer le rendez-vous pour la prise de photo, Tiffany avait préparé sa tenue, toutes les pièces de vêtement qu'elle porterait pour son mariage.

- "Nom d'un chien ..Je suppose que je devrai me tenir prête ... Prête à passer ma robe de mariée!......Devrai-je me faire photographier en soutien-gorge et petite culotte? ....."

Pensait-elle, se sentant de plus en plus nerveuse de permettre à un étranger de la voir en petite tenue, quand bien même c'était pour la pho-tographier! ....

Juste au moment convenu, la sonnette de l'entrée retentit, elle ouvrit la porte et salua Joléne qui la prévint que le photographe était en train de décharger le matériel.

Elle lui suggéra de lui laisser la porte ouverte, ainsi ils pourraient vérifier que tout était prêt, ils dirigèrent vers la cuisine.

Exprimant ses angoisses, Tiffany s'enquièra :

- "Vais-je être photographiée en ... En sous vêtements? ...."

- "Du calme chérie .....C'est sûr ...... Evidement vous paniquez .... C'est normal ... Par ailleurs Hank est un professionnel ......Il a déjà fait ça des douzaines de fois ......Et beaucoup de ces modèles étaient bien plus dévêtues!..... Si vous voyez ce que je veux dire! ......." lui répliqua Joléne surnommant Abe, Hank en cette occa-sion.

Index / Stories Hub / Non Consentement / À contre-cœur / La future mariée participe à un con / Page 2

All contents © Copyright 1996-2018 by literotica.com.

Literotica is a registered & protected trademark. www.literotica.com

No part may be reproduced in any form without explicit written permission.

All models are over 18. All characters in all stories on this site are over 18.

2257 Statement | DMCA Notification.

Desktop version